Proverbes et citations

Esope - citations

Ésope, (probablement VIème siècle av.J.-C.), fabuliste grec qui, selon la légende, serait un esclave phrygien affranchi. En réalité, on ignore presque tout de lui; certaines traditions le décrivent encore comme un être disgracié et bègue. Esclave de plusieurs maîtres successivement, il aurait voyagé en Afrique et en Orient après avoir été affranchi, et aurait été envoyé dans diverses cités grecques comme émissaire de Crésus. Il serait l'auteur de fables faisant partie de la tradition orale, ayant pour acteurs des animaux qui donnent des leçons aux hommes. Ces fables, recueillies par Démétrios de Phalère, font partie de la culture des peuples indo-européens et représentent sans doute le recueil de fables le plus lu de la littérature. Le poète grec Babrias donna une version en vers des récits ésopiques, probablement aux alentours des Ier et IIème siècles av.J.-C., dont Phèdre s'inspira pour écrire une version en latin (Ier siècle av.J.-C.). Le recueil qui, aujourd'hui porte le nom d'Ésope, est une compilation, en grande part, constituée de paraphrases en prose des fables de Babrias, qui fut établie au XIème siècle. Ses écrits devaient fortement influencer la littérature d'Occident; ils inspirèrent en particulier Jean de La Fontaine.

Dans les changements de fortune les gens les plus puissants ont besoin des faibles.

La possession n'est rien si la jouissance ne s'y joint.

Les démagogues font d'autant mieux leurs affaires qu'ils ont jeté leur pays dans la discorde.

Les méchants croient vous faire beaucoup de bien en ne vous faisant pas de mal.

Quand on a besoin des bras, les secours en paroles ne servent de rien.

Page précédente | Retour au sommaire des citations par auteurs | Page suivante