Proverbes et citations

Fromentin (Eugène) - citations

Fromentin, Eugène (1820-1876), écrivain et peintre français, surtout connu pour son unique roman idéaliste, écrit en marge du romantisme. Né à La Rochelle, il passa son enfance dans le domaine familial, en Saintonge. Pendant ses études au collège, il tomba amoureux d'une jeune créole, un peu plus âgée que lui, qui se maria, puis mourut en 1844. Fromentin fit alors des séjours en Algérie, d'où il rapporta des toiles qui révèlent un talent de peintre orientaliste, et voyagea également en Belgique et en Hollande. Il a publié des volumes de souvenirs admirés par George Sand, Michelet et Sainte-Beuve (Un été dans le Sahara, 1857; Une année dans le Sahel, 1859) et des critiques d'art (les Maîtres d'autrefois, 1876). Mais l'œuvre maîtresse de Fromentin est Dominique (1862), qui évoque le difficile renoncement de l'adulte aux rêves de l'adolescence. Cet unique roman transpose ses propres souvenirs et ses amours d'enfance: Dominique, orphelin, est élevé à la campagne. Au collège, il s'adonne à la poésie et se lie d'amitié avec Olivier, dont il aime la cousine, Madeleine. Après le mariage de la jeune fille, il reste son ami et tente, sans succès, une carrière de journaliste politique et d'écrivain. Il revient sur ses terres, se marie, et connaît la sérénité dans l'anonymat de la vie d'un gentilhomme campagnard. On retient de ce roman son caractère autobiographique, qui donne des accents de sincérité remarquable aux analyses psychologiques. On a vu en lui le chef-d'œuvre du roman idéaliste, à l'écart des mouvements romantique et réaliste. Après la Nouvelle Héloïse et Werther, il écrit d'une manière nouvelle le renoncement à la passion. Mais le sentiment de la nature, la beauté des descriptions de l'automne ont fait aussi la célébrité de cette œuvre.

Il n'y a de définitif et d'absolu que les lois du beau.

Je me suis mis d'accord avec moi-même, ce qui est bien la plus grande victoire que nous puissions remporter sur l'impossible.

L'absence unit et désunit, elle rapproche aussi bien qu'elle divise, elle relâche certains liens très solides, elle les tend et les éprouve au point de les briser.

L'art italien a cela de commun avec tous les arts fortement constitués, qu'il est à la fois cosmopolite parce qu'il est allé partout, et très altier parce qu'il s'est suffi.

La peinture est à fleur de toile, la vie n'est qu'à fleur de peau.

L'art de peindre n'est que l'art d'exprimer l'invisible par le visible.

On dirait que l'art de peindre est depuis longtemps un secret perdu et que les derniers maîtres tout à fait expérimentés qui le pratiquèrent en ont emporté la clef avec eux.

Sais-tu quel est mon plus grand souci? C'est de tuer l'ennui. Celui qui rendrait ce service à l'humanité serait le vrai destructeur des monstres.

Trop haut, c'est l'impossible; trop bas ce sont les feuilles mortes. La vie n'est pas là; regardez directement devant vous, à hauteur d'hommes, et vous la verrez.

Page précédente | Retour au sommaire des citations par auteurs | Page suivante