Proverbes et citations
 
 

Renard (Jules) - citations

Renard, Jules (1864-1910), écrivain français, auteur de récits réalistes et tendres, qui publia par ailleurs un journal qui passe pour être un modèle du genre. Né à Chalons-du-Maine, près de Laval, il grandit dans la Nièvre, à Chitry-les-Mines, où il vécut une enfance malheureuse qui marqua son œuvre. Ses premières réussites scolaires le menèrent à Paris où il fréquenta les milieux littéraires. En 1889, il participa à la création de la revue le Mercure de France qui publia des extraits de ses Sourires pincés (1890). Deux ans plus tard, la notoriété de son roman naturaliste l'Écornifleur lui valut d'être accueilli par la presse parisienne, pour laquelle il écrivit des chroniques et des critiques dramatiques. Poil de carotte imposa en 1894 l'univers sombre de cet auteur talentueux, qui se souvint de son univers familial pour brosser un portrait plein d'humour et de tristesse de l'enfant souffre-douleur. Romancier du terroir, il publia encore Histoires naturelles (1896) et les Bucoliques (1898). Le bestiaire des Histoires naturelles inspira cinq mélodies à Maurice Ravel (1907). La même veine se retrouve dans les Cloportes (posthume, 1919). Ses comédies en un acte (le Plaisir de rompre, 1896; le Pain de ménage, 1898) connurent un grand succès et le décidèrent à adapter ses œuvres les plus célèbres (Poil de carotte, 1900; Monsieur Vernet, tiré de l'Écornifleur, 1903). Dreyfusard convaincu, il fréquenta Jaurès, Blum et milita en faveur de l'anticléricalisme et du pacifisme. Dans l'Œil clair (posthume, 1913), il évoqua son idéal républicain et ses convictions de libre-penseur. Il fut élu à l'Académie Goncourt en 1907. De 1887 à 1910, il tint sans discontinuer son Journal (posthume, 1925-1927) où se trouve restitué l'esprit de toute une époque, dans un style où affleurent les bons mots et les aphorismes d'un moraliste inquiet.

Ah! que la vie est quotidienne.

Ajoutez deux lettres à Paris: c'est le paradis.

Appelons la femme un bel animal sans fourrure dont la peau est très recherchée.

Au théâtre, personne n'obtient rien de ce qu'il veut, ni des acteurs, ni du décorateur, ni du public, ni de soi-même. Et ça peut finir par de l'enthousiasme.

Avoir un style exact, précis, en relief, essentiel, qui réveillerait un mort.

Bientôt le cheval sera sur la terre quelque chose d'aussi étrange que la girafe.

Bouderie: une grève de gamins.

C'est l'homme que je suis qui me rend misanthrope.

C'est une grande preuve de noblesse que l'admiration survive à l'amitié.

C'est une question de propreté: il faut changer d'avis comme de chemise.

Ce n'est point parce qu'il y a une rose sur le rosier que l'oiseau s'y pose: c'est parce qu'il y a des pucerons.

Ce qu'on appelle une situation neuve au théâtre, c'est une situation impossible.

Ce que Dieu, qui voit tout, doit s'amuser!

Ce qui fait plaisir aux femmes, c'est une basse flatterie sur leur intelligence.

Chacun trouve son plaisir où il le prend.

Cherchez le ridicule en tout, vous le trouverez.

Cheval: le seul animal dans lequel on puisse planter des clous.

Dieu a fait l'homme avant la femme pour lui permettre de placer quelques mots!

Dès qu'on dit à une femme qu'elle est jolie, elle se croit de l'esprit.

Dès qu'un acteur parle, il cesse de penser.

Ecrire c'est une façon de parler sans être interrompu.

Entre le chien, et son maître, il n'y a que le saut d'une puce.

Et puis, ne nous lassons pas de le répéter: directeurs, acteurs, auteur, c'est un monde d'aimables fous.

Expérience: un cadeau utile qui ne sert à rien.

Féminisme, c'est ne pas compter sur le Prince Charmant.

Humour: pudeur, jeu d'esprit. C'est la propreté morale et quotidienne de l'esprit.

Il est plus difficile d'être un honnête homme huit jours qu'un héros un quart d'heure.

Il faut dompter la vie par la douceur.

Il faut que l'homme libre prenne quelquefois la liberté d'être esclave.

Il n'est pas nécessaire de vivre, mais il l'est de vivre heureux.

Il y a de la place au soleil pour tout le monde, surtout quand tout le monde veut rester à l'ombre.

Il y a des gens si ennuyeux qu'ils vous font perdre une journée en cinq minutes.

Il y a des moments où j'ai envie de mourir,
Alors, la mort, ça m'est égal.

Il y a le peureux qui regarde sous son lit, et le peureux qui n'ose même pas regarder sous son lit.

Je ne m'occupe pas de politique.
- C'est comme si vous disiez: «Je ne m'occupe pas de la vie.»

Je ne promets jamais rien, parce que j'ai la mauvaise habitude de tenir mes promesses.

L'amour tue l'intelligence. Le cerveau fait sablier avec le coeur. L'un ne se remplit que pour vider l'autre.

L'homme libre est celui qui ne craint pas d'aller jusqu'au bout de sa raison.

L'homme naît avec ses vices; il acquiert ses vertus.

L'humoriste, c'est un homme de bonne mauvaise humeur.

L'ironie est la pudeur de l'humanité.

L'écrivain écrit pour être aimé. Il est lu sans pouvoir l'être.

La clarté est la politesse de l'homme de lettres.

La conversation est un jeu de sécateur, où chacun taille la voix du voisin aussitôt qu'elle pousse.

La peur de l'ennui est la seule excuse du travail.

La peur de la mort fait aimer le travail, qui est toute la vie.

La plus extraordinaire femme qu'on ait jamais rencontrée est celle qu'on vient de quitter.

La prudence n'est qu'une qualité: il ne faut pas en faire une vertu.

La vie mène à tout, à la condition d'en sortir.

La vérité vaut bien qu'on passe quelques années sans la trouver.

Le ministre de la guerre a donné sa démission. La guerre est supprimée.

Le paradis n'est pas sur la terre, mais il y en a des morceaux. Il y a sur la terre un paradis brisé.

Le père et la mère doivent tout à l'enfant. L'enfant ne leur doit rien.

Le sot qui sent sa sottise n'est déjà plus si sot, mais le paresseux peut connaître sa paresse, en gémir, et le rester.

Le sourire est le commencement de la grimace.

Le style, c'est l'oubli de tous les styles.

Le théâtre n'est qu'un jeu qui se donne des airs de vie.

Le travail pense, la paresse songe.

Mon passé, c'est les trois quarts de mon présent. Je rêve plus que je ne vis, et je rêve en arrière.

Nous sommes ici-bas pour rire. Nous ne le pourrons plus au purgatoire ou en enfer. Et, au paradis, ce ne serait pas convenable.

Nous voulons de la vie au théâtre, et du théâtre dans la vie.

Nul n'est censé ignorer la Loi. Il y a plus de deux cent mille lois.

On finit toujours par mépriser ceux qui sont trop facilement de notre avis.

On n'est pas heureux: notre bonheur, c'est le silence du malheur.

On ne demande conseil que pour raconter ses ennuis.

Paresse: habitude prise de se reposer avant la fatigue.

Penser ne suffit pas: il faut penser à quelque chose.

Pour arriver, il faut mettre de l'eau dans son vin, jusqu'à ce qu'il n'y ait plus de vin.

Pour faire du théâtre, il faut avoir l'enthousiasme du mensonge.

Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux.

Quand un homme ne parle que de ce qu'il sait, il a toujours l'air plus savant que nous.

Regarde-le, c'est un mari fidèle.
Oui, mais il n'y a pas d'homme plus triste sur la terre.

Rien ne rend un homme plus conscient de son importance que de recevoir un télégramme de plus de dix lignes.

Réussir au théâtre sans la presse, sans les amis, ni les ennemis, sans première ni répétition générale, voilà le rêve.

Si l'argent ne fait pas le bonheur, rendez-le.

Si le temps ne changeait jamais, la moitié des hommes n'auraient aucun sujet de conversation.

Si nous pensions à toutes les veines que nous avons eues sans les mériter, nous n'oserions pas nous plaindre.

Si nous étions un peu plus sévères pour nos amis, ils ne nous paraîtraient pas aussi méprisables quand ils deviennent nos ennemis.

Si tu veux être sûr de toujours faire ton devoir, fais ce qui t'est désagréable.

Si vous voulez plaire aux femmes, dites-leur ce que vous ne voudriez pas qu'on dît à la votre.

Sous prétexte que la perfection n'est pas de ce monde, ne gardez pas soigneusement tous vos défauts.

Tel qui veut se griser d'air pur, s'enivrer sur les hauteurs, n'arrive qu'à s'enrhumer.

Tolérez mon intolérance.

Tout malheur qui ne m'atteint pas n'est qu'un rêve.

Toutes les pièces de théâtre ont fini par créer un monde à côté de la vie, qui se fait illusion à lui-même et finit par se croire vivant.

Un ami ressemble à un habit: il faut le quitter avant qu'il ne soit usé. Sans cela, c'est lui qui nous quitte.

Un homme de caractère n'a pas bon caractère.

Un homme intelligent arrive toujours à résoudre un théorème, pas toujours à réussir un poème.

Une fois que ma décision est prise, j'hésite lentement.

Une pièce n'est jamais faite, et quand elle ne se défait pas toute le soir de la première, c'est déjà bien gentil de sa part.

Page précédente | Retour au sommaire des citations par auteurs | Page suivante