Proverbes et citations
 
 

Lao-Tseu - citations

Lao-tseu (v.570-v.490 av.J-C. ou v.IVème siècle av.J-C.), philosophe chinois considéré par la tradition comme le fondateur du taoïsme. La confusion qui entoure ces dates est due au mythe selon lequel il aurait été le contemporain de Confucius. En réalité, si Lao-tseu a existé, il fut un philosophe anonyme du IVème siècle av.J-C. qui a fait passé son travail pour les écrits de ce sage légendaire. Son nom est également transcrit Laozi. Selon la légende, Laozi naquit dans la province du Henan (Ho-nan) et fut archiviste et astronome à la cour des Zhou. Il aurait laissé le Daodejing ou Tao-tö-King («Le Classique de la Voie et de la vertu»), grand traité philosophique, en quittant la Chine pour une destination inconnue en Occident. Des mythes ultérieurs intègrent Laozi à la religion chinoise, faisant de lui la principale déité du taoïsme religieux, déité qui aurait révélé les textes sacrés à l'humanité. Le Daodejing ou Tao-tö-King, qui est, de loin, l'œuvre littéraire chinoise la plus traduite dans le monde, influença la pensée et la culture chinoises. Presque entièrement rimé, il peut être lu comme un long poème philosophique. Le Dao (ou Tao), le «chemin» au sens chinois du terme, c'est-à-dire un principe cosmique qui engendre l'univers. En tant qu'on le nomme, il est la mère qui engendre la multiplicité des êtres. Dans cette pensée, l'ensemble des catégories consiste dans deux termes opposés et complémentaires qui se produisent mutuellement et alternativement. Le Dao dépasse ces oppositions. Il est immuable et unifie les opposés qui en même temps se complètent. Une part importante de l'œuvre est consacrée à l'application de ces principes cosmiques dans le domaine humain. Lao-tseu aborde en particulier le thème du gouvernement politique et présente une éthique et des modes de comportement qui sont susceptibles d'incarner le Dao. Ce texte propose aussi une histoire mythique de la civilisation, inaugurée par un âge d'or, proche de l'origine et de l'unité du Dao, monde de simplicité et d'harmonie. Il s'oppose à la société, qui, en s'éloignant du Dao, perdit ces caractères. Le langage et la science sont les instruments de cette décadence. C'est pourquoi Lao-tseu préconisa un enseignement sans paroles qui doit guider les hommes vers le retour à l'unité première.

Ce qui est au-dessus de la vertu est non-vertu.

Celui qui excelle ne discute pas,
Il maîtrise sa science et se tait.

Celui qui se conduit vraiment en chef ne prend pas part à l'action.

Connaître par non-connaissance est très élevé.

Gouverne le mieux qui gouverne le moins.

L'eau peut agir sans poisson,
Mais le poisson ne peut agir sans eau.

L'humilité sert à agir avec puissance.

La distance, âme du beau.

La voie de l'homme sage s'exerce sans lutter.

Le faible vainc le fort, le souple vainc le dur,
Voie et vertu de l'eau.

Les paroles sincères ne sont pas élégantes; les paroles élégantes ne sont pas sincères.

Parole parée n'est pas sincère.

Plus on va loin, plus la connaissance baisse.

Qui ne pête ni ne rote est voué à l'explosion.

Page précédente | Retour au sommaire des citations par auteurs | Page suivante