Proverbes et citations

Pirandello (Luigi) - citations

Pirandello, Luigi (1867-1936), écrivain italien, prix Nobel de littérature, qui joua un rôle capital dans le théâtre européen moderne, notamment avec sa pièce Six personnages en quête d'auteur. Né le 28 juin 1867 à Agrigente, en Sicile, Pirandello fut étudiant dans les universités de Palerme, de Rome et de Bonn avant d'enseigner lui-même la littérature italienne, d'abord comme lecteur, puis comme professeur à Rome, entre 1897 et 1922. Il commença à écrire vers 1910 et put se consacrer exclusivement à l'écriture après 1922. La reconnaissance internationale vint assez tôt en effet pour le lui permettre: dès 1921, il fut connu (y compris hors des frontières italiennes) grâce à la pièce Six personnages en quête d'auteur. En 1934, il reçut le prix Nobel de littérature et s'éteignit à Rome le 10 décembre 1936. Pirandello contribua à faire considérablement évoluer la technique théâtrale en rejetant les règles imposées par le réalisme et en préférant laisser libre cours à sa fantaisie. Il permit de la sorte au théâtre de son temps de se libérer de conventions désuètes, et prépara la voie au pessimisme existentialiste d'Anouilh et de Sartre, aux comédies absurdes d'Ionesco et de Beckett, et au théâtre en vers d'Eliot, empreint de religiosité. Au nombre de ses pièces, citons le Plaisir d'être honnête (1917) et l'Homme, la bête et la vertu (1919), qui sont parmi ses premières œuvres les plus importantes, puis une série de comédies telles que Chacun sa vérité (1917), C'était pour rire (1918) ou Tout pour le mieux (1919). Les pièces les plus célèbres de Pirandello sont pourtant celles où il se livre au jeu du «théâtre dans le théâtre», c'est-à-dire où l'illusion théâtrale constitue le sujet de la pièce. Ce genre est illustré par la très célèbre Six personnages en quête d'auteur (1921), pièce capitale qui eut une influence déterminante sur l'évolution du théâtre européen et qui forme une sorte de trilogie avec Comme ci (ou comme ça) (1924) et Ce soir on improvise (1930). Pirandello écrivit également une pièce historique, Henri IV (1922), puis Vêtir ceux qui sont nus (1924) et Comme tu me veux (1930). Il fut égalemet l'auteur d'une pièce d'inspiration biblique, Lazare (1928). Parmi ses autres œuvres théâtrales, citons Chacun son tour (1902), la Volupté de l'honneur (1917) et Quand on est quelqu'un (1933). Pirandello est également célèbre pour ses nombreuses nouvelles (il en écrivit près de deux cent cinquante), pour la plupart d'une étonnante perfection formelle, dont la rédaction s'étala sur des années et qui furent regroupées dans le recueil Nouvelles pour une année. Bien souvent, Pirandello reprit sous forme théâtrale des intrigues qu'il avait élaborées dans ces nouvelles. Il fut en outre l'auteur d'essais critiques sur le travail de l'écrivain, tels que Humorisme (1908), et de poèmes de jeunesse d'une tonalité lyrique, comme ceux des recueils Mal content (1889) et Élégies rhénanes (1895). Il produisit également plusieurs romans, parmi lesquels on peut citer l'Exclue en 1901, puis Feu Mathias Pascal (1904) et les Vieux et les Jeunes (1913).

La femme est plus généreuse que l'homme, et elle ne s'attache pas seulement, comme celui-ci, à la beauté extérieure.

La vie est pleine d'une infinité d'absurdités, qui, impudemment, n'ont même pas besoin de paraître vraisemblables; car elles sont vraies.

Nous avons toujours besoin de rendre quelqu'un responsable de nos ennuis et de nos malheurs.

Page précédente | Retour au sommaire des citations par auteurs | Page suivante