Proverbes et citations

Pagnol (Marcel) - citations

Pagnol, Marcel (1895-1974), écrivain et cinéaste français, rendu populaire par sa trilogie dramatique marseillaise, Marius, Fanny, César. Né à Aubagne, en Provence, le 28 février 1895, Marcel Pagnol était le fils d'un instituteur et d'une couturière, qui sont présents dans toute son œuvre et surtout dans ses Souvenirs d'enfance. Il fut un écrivain précoce: au sortir du lycée, il fonda une revue littéraire, Fantasio, qui est l'ancêtre des célèbres Cahiers du Sud. Devenu professeur d'anglais, Marcel Pagnol se consacra d'abord à l'écriture de pièces de théâtre, desservies par une certaine lourdeur didactique, telles que les Marchands de gloire (1925) et Jazz (1927). Il se mit ensuite en congé de l'éducation nationale pour «cause de littérature», comme il le dit lui-même. Sa troisième pièce, Topaze (1928), avait encore pour cadre le milieu enseignant et, comme les précédentes, elle pêchait par son aspect de démonstration morale («l'argent mène le monde» était l'objet de cette déploration). Mais elle consacra un type, la figure du petit professeur méprisé et ridicule. Le succès vint à la même époque, avec une trilogie, qui débuta avec Marius (1929, filmé en 1931), pour se poursuivre avec Fanny (1932, filmé en 1933) et se clore avec César (filmé en 1936, joué sur scène en 1937). Si l'intrigue de cette trilogie se construit autour de l'aventure amoureuse entre Fanny et Marius et autour des bouleversements qu'elle engendre, c'est pourtant la ville de Marseille, idéalisée comme un port exotique, qui est le principal sujet de cette trilogie: le port, les cafés, les bruits y sont évoqués avec une force visionnaire. À tel point que les personnages principaux, incarnés de façon inoubliable à l'écran par Raimu, Pierre Fresnay et Orane Demazis, ne semblent être que les porte-parole de la cité. Marcel Pagnol devait longuement exploiter l'exotisme provençal qui contribua à la réussite de ces pièces. Pagnol, qui adapta lui-même ses pièces au cinéma et les réalisa, voyait s'ouvrir de nouvelles perspectives avec ce passage de la scène au grand écran, notamment dans le traitement du temps et de l'espace: «L'art dramatique a trouvé aujourd'hui un moyen d'expression qui englobe tous les autres et qui donne au dramaturge la plus entière liberté». Dès lors, il écrivit la plupart de ses pièces de théâtre comme des scénarios de films développés (c'est le cas de la Fille du puisatier, 1940). Symétriquement, il adapta au théâtre certains de ses films (la Femme du boulanger, 1938) et, à partir de l'un de ses films les plus connus, Manon des Sources (1952), il tira deux romans, Jean de Florette et Manon des Sources. Une part importante de l'œuvre de Pagnol cinéaste consista à adapter au cinéma des textes littéraires d'autres auteurs: ce fut d'abord l'ère Giono, avec Merlusse et Cigalon, deux films datant de 1935, Angèle (1934), d'après Un de Beaumugne et la Femme du boulanger (1938), adaptation de Jean le Bleu de Giono. Avec ces œuvres, Pagnol introduisait le régionalisme à l'écran: il s'attachait à montrer sous leur plus belle lumière les paysages de Provence et surtout, dès l'avènement du parlant, à faire entendre l'accent méridional. Par la suite, il tourna Naïs d'après Zola, écrivit les dialogues du Rosier de Madame Husson d'après Maupassant et, en 1954, donna, avec Trois Lettres de mon moulin, une adaptation de troix nouvelles extraites du chef-d'œuvre d'Alphonse Daudet. Après deux retours au théâtre avec Judas (1955) et Fabien (1956), et après avoir consacré un dernier ouvrage au Masque de fer (le Masque de fer, 1965), Marcel Pagnol se consacra essentiellement à l'édition de ses Souvenirs d'enfances qu'il commença à publier en 1957: la Gloire de mon père (1957), le Château de ma mère (1958), le Temps des secrets (1960), le Temps des amours (posthume, 1977). Il supervisa également l'édition de ses œuvres complètes en six volumes (1964-1973). Marcel Pagnol mourut à Paris le 18 avril 1974. Auteur comblé, il reçut tous les honneurs de son vivant: l'argent et la gloire, des ventes importantes et l'élection à l'Académie française (1946). Reconnu par des réalisateurs de l'importance de De Sica et Rossellini comme le père du néoréalisme italien, puis redécouvert par la Nouvelle Vague au même titre que Renoir ou Hitchcock (dans un numéro fameux des Cahiers du cinéma de décembre 1965), Marcel Pagnol reste surtout connu aujourd'hui pour ses adaptations cinématographiques et pour sa série célèbre des Souvenirs d'enfances.

... Un secret, ce n'est pas quelque chose qui ne se raconte pas. Mais c'est une chose qu'on se raconte à voix basse et séparément.

C'est dans la marine qu'il y a le plus de cocus.

C'est en venant vieux que vous êtes venu couillon ou c'est de naissance?

Depuis que nous avons la télévision à la maison, nous prenons nos repas tous du même côté de la table, comme dans la Cène de Léonard de Vinci.

Il faut se méfier des ingénieurs, ça commence par la machine à coudre, ça finit par la bombe atomique.

Il se peut que tu aimes la marine française, mais la marine française te dit m...

L'ambition, c'est la richesse des pauvres.

L'honneur, c'est comme les allumettes: ça ne sert qu'une fois.

Le rire a été donné aux hommes par Dieu pour les consoler d'être intelligents.

Les choses ne se disent pas. La parole, c'est la petite vague au-dessus; mais les profondeurs, ça ne se voit pas.

Les mots qui ont un son noble contiennent toujours de belles images.

Maudit soit l'oppresseur qui vient avec un fouet et qui nous méprise parce qu'il nous opprime!

Quand on aime quelqu'un, c'est effrayant comme on pense peu aux autres…

Quand on doit diriger des enfants ou des hommes, il faut de temps en temps commettre une belle injustice, bien nette, bien criante: c'est ça qui leur en impose le plus!

Quand on fera danser les couillons, tu ne sera pas à l'orchestre.

Si l'on jugeait les choses sur les apparences, personne n'aurait jamais voulu manger un oursin.

Si les péchés faisaient souffrir quand on les fait, nous serions tous des saints.

Si on ne peut plus tricher avec ses amis, ce n'est plus la peine de jouer aux cartes.

Si vous voulez aller sur la mer, sans aucun risque de chavirer, alors, n'achetez pas un bateau: achetez une île!

Telle est la vie des hommes. Quelques joies, très vite effacées par d'inoubliables chagrins. Il n'est pas nécessaire de le dire aux enfants.

Tu as vu des femmes qui aiment les pauvres?

Page précédente | Retour au sommaire des citations par auteurs | Page suivante