Proverbes et citations
 
 

Bernard (Paul, dit Tristan) - citations

Bernard, Paul dit Tristan (1866-1947), écrivain français, qui fut célèbre à la Belle Époque grâce à son théâtre et, dans une moindre mesure, à ses romans, pleins d'esprit et d'humour. Après avoir été avocat et industriel, ce fils d'architecte se lança dans la littérature et connut très vite un grand succès populaire, au théâtre d'abord, où son humour et son invention lui valurent la faveur du public boulevardier de la Belle Époque (les Pieds nickelés, 1895; Triplepatte, 1905; les Jumeaux de Brighton, 1908; le Petit Café, 1911), mais aussi à travers des romans pleins de fantaisie (les Mémoires d'un jeune homme rangé, 1899; Mathilde et ses mitaines, 1920).

C'est dieu qui a créé le monde, mais c'est le Diable qui le fait vivre.

Ce que nous aimons dans nos amis, c'est le cas qu'ils font de nous.

Il vaut mieux ne pas réfléchir du tout que de ne pas réfléchir assez.

J'appartiens à ce peuple qu'on a souvent appelé élu... Elu? Enfin, disons: en ballottage.

Je n'ai aucune espèce de joie à faire le bonheur des gens qui ne me plaisent pas.

Je suis arrivé à un âge où l'on ne compte plus sur ses projets.

Je suis comme tout le monde: je ne pense à rien.

Je suis un contemplateur fervent de l'effort d'autrui.

L'humanité qui devrait avoir six mille ans d'expérience retombe en enfance à chaque génération.

La femme est une louve pour la femme.

La gloire de l'acteur, comme la beauté d'une femme, ne perd rien de sa grandeur du fait qu'elle est périssable.

La liberté est un bien précieux, mais il faut avoir un petit capital d'exploitation pour le cultiver.

La vraie paresse, c'est de se lever à six heures du matin pour avoir plus longtemps à ne rien faire.

Le crédit est constitué par une confiance complaisante ou mal éclairée.

Le meilleur moyen de faire cesser la tentation, c'est d'y succomber.

Le véritable ami est celui à qui on n'a rien à dire. Il contente à la fois notre sauvagerie et notre besoin de sociabilité.

Les hommes sont toujours sincères. Ils changent de sincérité, voilà tout.

Ne compter que sur soi. Et encore, pas beaucoup.

On ne perd rien à être poli sauf sa place dans le métro.

On ne prête qu'aux riches et on a bien raison, car les pauvres remboursent difficilement.

On se lasse de dominer, on ne se lasse point d'être dominé.

Plus on rencontre des difficultés dans la vie, plus on a en soi de fierté et de contentement de soi-même...

Pour un homme intelligent, vous n'êtes pas si bête que ça.

Trop de repos n'a jamais fait mourir personne.

Vous allez voir qu'un jour, on va nous déclarer la paix et que nous ne serons pas prêts.

Page précédente | Retour au sommaire des citations par auteurs | Page suivante