Proverbes et citations

Kipling (Rudyard) - citations

Kipling, Rudyard (1865-1936), écrivain britannique. Kipling, fils du conservateur du musée de Lahore, naquit le 30 décembre 1865 à Bombay, en Inde. À l'âge de six ans, il fut envoyé en pension en Angleterre pour recevoir une éducation britannique. Il y vécut cinq années malheureuses, qu'il évoqua plus tard dans Stalky et Cie (1899) et dans la Lumière qui s'éteint (1891). En 1882, il retourna en Inde où, jusqu'en 1889, il se consacra à l'écriture de nouvelles pour la Civil and Military Gazette de Lahore. Il publia ensuite Chants des divers services(1886), des poèmes satiriques sur la vie dans les baraquements civils et militaires de l'Inde coloniale, et Simples Contes des collines (1887) un recueil de ses nouvelles parues dans divers magazines. C'est par six autres récits, consacrés à la vie des Anglais en Inde et publiés entre 1888 et 1889, que Kipling se fit connaître. Kipling fit après cette période de longs voyages en Asie et aux États-Unis, où il épousa Caroline Balestier, en 1892, et où il écrivit le Livre de la jungle (1894). Il vécut pendant une courte période dans le Vermont, puis, en 1903, s'installa définitivement en Angleterre. De ses nombreuses œuvres, beaucoup devinrent très populaires. Il fut le premier écrivain anglais à recevoir le prix Nobel de littérature (1907). Il mourut le 18 janvier 1936, à Londres.

Agresseur ou attaqué, jusqu'à votre dernier souffle, ne vous en expliquez à aucun prix.

Je préfère toujours penser le meilleur de tout le monde... cela épargne tellement d'ennuis.

L'Est est l'Est, et l'Ouest est l'Ouest, et jamais ils ne se rencontreront.

La femme la plus sotte peut mener un homme intelligent, mais il faut qu'une femme soit bien adroite pour mener un imbécile.

Les mots, c'est évident, sont la plus puissante drogue utilisée par l'humanité.

Page précédente | Retour au sommaire des citations par auteurs | Page suivante